Le conseil municipal

Maire M MICONNET Robert
1e adjointe: Mme VANTARD Béatrice
2e adjoint M SIXDENIER Claude

Conseillères et conseillers

Mme BOGEY Françoise, Mme DROZ-GREY Lina, M GUYENNOT Fabrice,  Mme PETIOT-MAUCHAMP Marie-Josette, Mme REBOUILLAT Amélie, Mme SIMONIN Marie-Christine, M VINCENT Cyrille.

Les délégués aux différents syndicats et commissions :

* Syndicat Intercommunal d’Electrification de Saône et Loire (SYDESL) :

  • Délégués titulaires : Monsieur Claude SIXDENIER et Madame Françoise BOGEY
  • Déléguée suppléante : Madame Lina DROZ-GREY.

 * Syndicat Intercommunal des Eaux de Bresse Nord :

  • Madame Béatrice VANTARD et Madame Lina DROZ-GREY.

 * SICED Bresse Nord :

  • Monsieur Robert MICONNET et Monsieur Claude SIXDENIER.

 * Conseiller défense :

  • Monsieur Fabrice GUYENNOT.

 * CNAS :

  • Madame Marie-Christine SIMONIN déléguée élue et Madame Catherine BAUDRAS déléguée agent au CNAS (Comité National d’Action Sociale.

 * Comité de gestion du restaurant scolaire 

  • Monsieur Robert MICONNET, Monsieur Cyrille VINCENT, Madame Amélie REBOUILLAT et Madame Marie-Christine SIMONIN.

 * Commission d’appel d’offres

  • Monsieur Robert MICONNET, Madame Amélie REBOUILLAT Monsieur Claude SIXDENIER et Madame Béatrice VANTARD.

 * Commission travaux

  • Madame Marie-Josette PETIOT-MAUCHAMP, Monsieur Robert MICONNET, Madame Amélie REBOUILLAT, Monsieur Claude SIXDENIER, Madame Béatrice VANTARD et Madame Lina DROZ-GREY.

 * Commission école et cantine

  • Monsieur Robert MICONNET, Madame Amélie REBOUILLAT, Monsieur Cyrille VINCENT et Madame Marie-Christine SIMONIN.

 * Commission bulletin municipal.

  • Monsieur Robert MICONNET, Madame Lina DROZ-GREY, Madame Béatrice VANTARD, Monsieur Fabrice GUYENNOT et Madame Françoise BOGEY.

 * Commission fleurissement.

  • Monsieur Robert MICONNET, Madame Lina DROZ-GREY, Madame Béatrice VANTARD, Monsieur Claude SIXDENIER, Madame PETIOT-MAUCHAMP Marie-Josette et Madame Amélie REBOUILLAT.

Histoire

Histoire de Mouthier-en-Bresse

D’après la monographie “histoire de Mouthier”, rédigée en 1908/1909 par Albert REBOUILLAT

monographie-histoire-de-mouthier

Ce lieu, très argileux et humide, est occupé depuis l’Antiquité.
Le nom de la commune doit son origine au mot monastère : “Moustier” pour couvent.

Le prieuré

En effet, des moines sont venus s’installer sur la commune avant l’an mille. Il semblerait que Mouthier soit évangélisé par Saint-Leutain (470 – 547). Un monastère fut construit puis détruit et un second fut construit plus tard avec l’abbé Bernon, premier abbé de Cluny. C’est au Xe siècle que l’abbé Bernon unit le couvent de Mouthier aux abbayes de Baume-les Messieurs et Saint-Lothain. A sa mort en 927, le prieuré de Mouthier fut séparé de Cluny et rejoint celui de Baume.

Plan du prieuré, extrait du terrier de 1781-1783

La vie monastique poursuit son cours pendant plusieurs siècles.
Au XVIIe et XVIIIe siècle, les moines cèdent les fonctions curiales à un prêtre séculier. A partir de 1771, les moines abandonnent le prieuré qui est réuni à celui de Baume. A partir de ce moment-là, les bâtiments servirent à assurer des fonctions publiques : mairie, écoles, remise à bois.
A la Révolution, les biens du prieuré furent nationalisés puis démolis. Les meubles furent vendus par lots ou fondus en monnaie malgré le refus catégorique du curé et de la municipalité de l’époque.

La paroisse de Mouthier

Mouthier a possédé 2 églises :

  • celle du prieuré : l’église de Saint-Oyant, très vaste, était réservée au monastère.
  • l’église de Saint-Vite, paroissiale, plus modeste était placée sous la protection du seigneur de Bellevesvre.

La paroisse de Mouthier est importante car elle couvre une grande surface géographique : “Rive gauche de la Brenne”, “Rive droite avec Dissey”, Beauvernois, Chêne-Sec, Le Tillerey, Teignevaux, Saint-Martin, Chalange.
L’église actuelle a brûlé puis fut restaurée. Elle renferme la pierre légendaire de Saint-Vite sur laquelle fut martyrisé le saint par les Romains.
L’église renferme une piéta, une sculpture polychrome toute de bois datant du XVIe siècle. Nous pouvons observer aussi 3 magnifiques bâtons de pèlerins classés au registre des monuments historiques.

la-pierre-de-saint-vite

La pierre du martyre de Saint-Vit ; on y déposait autrefois les enfants malades.

lun-des-batons-de-pelerin
L’un des bâtons de pèlerin

pieta

Notre dame des Sept Douleurs, sculpture sur bois du XVIème siècle, inscrite au répertoire des monuments historiques

Saint Guy ou Saint Vit(e) – Patron de Mouthier

Les seigneuries 

.Bien avant la révolution, le territoire communal était rattaché à cinq seigneuries : la baronnie de Bellevesvre, la seigneurie d’Evens, la seigneurie d’Hiège, la baronnie de Dissey et celles d’Authumes.

Le baron de Bellevesvre était seigneur du clocher de Mouthier. Sa suzeraineté s’étendait sur les hameaux de Four en Chaux, la Ronce, les Creuillons, le Rond, une partie d’Hiège et le hameau de la Verne.

La seigneurie de Dissey s’étendait sur Dissey, le Colombier, les Champs et les Rattes. Le château du Colombier existait encore en 1634, il en subsiste un vestige du fossé. En 1665, le domaine de Dissey fut légué à la famille de Montessus, seigneurs de Bellevesvre.

La seigneurie d’Evans comprenait les hameaux d’Hiège, Evans, les Bigueures, le Tilleret et Chêne-sec. Elle était formée des deux fiefs d’Evens et Hiège restés distincts jusqu’en 1760. Ce domaine fut démembré à la mort sans héritier du dernier membre de la famille de Villevieille en 1802.

plan-du-chateau-devans-et-dependances-1781

Plan de la maison seigneuriale d’Evans et dépendances – 1781

Enfin, les hameaux de Chouillère et Favry étaient rattachés à la seigneurie d’Authumes.

La communauté administrative de Mouthier à la Révolution

En 1787, on trouvait 3 zones administratives :
* Mouthier rive gauche comprenant le Bourg, Hiège, Evans, Le Rond, Les Creuillons, La Ronce, Four-en-Chaux gérée par un échevin élu. Ce même échevin gérait en même temps Beauvernois avec Les Bigueures, Chêne-Sec, le Tilleret, Les Bigueures.
* Dissey rive droite comprenant Dissey, Les Champs, Les Rattes, La Verne, Chouillère, Favry gérée par son propre échevin élu.

En 1789, Mouthier et Dissey sont réunis et séparés de Beauvernois pour former les actuelles communes.

La salle polyvalente

Salle polyvalente – location 

Pour la location de la salle polyvalente, veuillez vous adresser au secrétariat de mairie.

La salle polyvalente est composée d’une vaste cuisine et de deux salles de réception : une petite pour les réceptions simples, une grande plus spacieuse pour les réceptions importantes. Elle peut accueillir jusqu’à 150 personnes.

la grande salle
la petite salle/bar
vaste cuisine

 

 

 

 

 

 

Les tarifs de location sont les suivants, vaisselle comprise, hors charges :

Petite salle Grande salle
Résidents 90.00 € 140.00 €
Non résidents 140.00 € 200.00 €
Apéritifs seulement 80.00 € xxxxxxxx

Tarifs particuliers aux associations :

  • 70€ pour les associations de Mouthier qui utilisent régulièrement
    la salle des fêtes : 70 €
  • associations extra communales qui utilisent ponctuellement la salle : 55 €(tarif été) ou 80 €(tarif hiver).
  • Association Les Moutchachous : gratuité pour les manifestations organisées pour l’animation du village.
  • A ceci seront ajoutés les tarifs de la casse ou non restitution éventuelle. Les
    dates été et hiver prendront effet le week-end du changement d’heure.

Charges  :

– en saison été     : 15,00 €
– en saison hiver : 40,00 €
(les saisons été/hiver correspondent aux dates de changement d’heure)

 

Travaux en cours

Réhabilitation de la nouvelle mairie :

La municipalité a fait l’acquisition, en 2015, du bâtiment  de l’ancienne boulangerie avec l’objectif de transformer ce bâtiment en deux entités :

- Au rez-de-chaussée, la nouvelle mairie avec un accueil au public plus spacieux, plus fonctionnel et accessible de plain pied.

- A l ’étage, un logement locatif type F3.

La rénovation intérieure est maintenant terminée ; la mairie est transférée dans ses nouveaux locaux ; l’appartement du premier étage est loué. La salle du four est en cours de réfection. L’aménagement extérieur est programmé pour le printemps 2018. L’inauguration du site est prévue dans le mois de mai .

L’ancienne boulangerie rénovée, les travaux extérieurs sont en cours.

Enfouissement des réseaux électriques :

Les lignes électriques, téléphoniques et d’éclairage public du centre bourg ont été mises en souterrain afin de libérer notre ciel des câbles disgracieux tout en sécurisant les trois réseaux et en optimisant l’éclairage public au bourg. Ces travaux ont été dirigés et subventionnés  par le syndicat d’électrification SYDESL.

Enfouissement des lignes devant la mairie

Travaux au cimetière :

L’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires nous a amenés à réviser notre façon d’entretenir le cimetière.

L’entreprise locale Rebouillat David, nous a proposé un essai d’enherbage de certaines allées dans la partie ancienne. L’essai est très concluant et esthétique.

De même, l’allée centrale a fait l’objet d’une réfection en bi-couche ( bitume/gravillons) afin de facilité l’accessibilité et d’éviter les désherbants.

Gravillonnage de l’allée centrale du cimetière

.

Présentation de la commune

Notre commune Mouthier-en-Bresse

La commune de Mouthier en Bresse est située à l’extrême Nord-Est du département de Saône-et-Loire, canton de Pierre-de-Bresse, région Bourgogne-Franche-Comté. A proximité des départements du Jura et de la Côte d’Or, elle est à l’écart des grandes villes et axes routiers : 30 km de Louhans, 45 km de Chalon sur Saône, 30 km de Lons le Saunier, 35 km de Dôle, 50 km de Dijon, 140 km de Lyon.

le bourg dissimulé dans la nature

Elle occupe un vaste territoire de 3032 hectares dont 750 ha de forêts, son relief est vallonné et parsemé d’étangs (zone Natura 2000). Elle est divisée en deux par La Brenne, petite rivière poissonneuse, au cours lent et sinueux (altitude de 188 m à 216 m) qui déborde plusieurs fois par an. La vallée de la Brenne, bordée de belles prairies à la faune et la flore particulières, est classée en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique.                     

L’étang Lapierre

Mouthier est un village rural par excellence, à l’habitat traditionnel dispersé ; sa population, stabilisée aux environs de 430 habitants, est répartie dans de nombreux hameaux, le bourg n’en compte qu’une faible part (10%). Les activités sont essentiellement agricoles (polyculture, élevage), artisanales ou de villégiature.

scène de fenaison

Pour sa gestion quotidienne, la commune est impliquée dans différentes structures intercommunales :
– Regroupement Pédagogique Intercommunal (trois communes),
– Communauté de Communes du Canton de Pierre de Bresse,
– Différents syndicats : ordures ménagères/tri sélectif/déchetterie, syndicat des eaux, syndicat des rivières, syndicat d’électrification.

l’école noyée dans la verdure d’été

Avec son conseil municipal de 11 personnes, ses employés municipaux, elle fait des efforts pour conserver et améliorer son patrimoine local dans le respect de son histoire : entretien des bâtiments publics, espaces naturels, maintien de son école.

Ce paisible village s’inscrit dans la tradition bressanne d’accueil, de convivialité et de simplicité.

Verger communal et diaporama

Le verger communal de collection

C’est en 2009 qu’a été mis en place le verger dit « de collection » largement subventionné par le conseil régional de Bourgogne, avec l’appui technique de l’association des Croqueurs de Pommes – section Jura-Bresse, et la participation des élèves de l’école qui ont parrainé chaque arbre et créé sa fiche d’identification. 31 arbres fruitiers ont ainsi été plantés. Les enfants, pour compléter le fonctionnement de ce biotope nouveau, ont ensuite installé avec le personnel municipal un hôtel à insectes et des nichoirs près d’une haie à oiseaux, tout en surveillant la croissance de leur protégé.  Voir la liste des arbres 

Afin d’assurer la pérennité de cette action, la commune a signé un accord de partenariat avec les Croqueurs de Pommes : ils apportent régulièrement leur savoir-faire au cours de séances publiques de taille de formation, d’entretien des arbres et de séances de greffes et bourse aux greffons ; ces séances en plein air attirent toujours un auditoire attentif avec qui les échanges sont très forts. Les Croqueurs de Pommes sont parfaitement dans leur rôle pédagogique qui est de sensibiliser à la sauvegarde,la valorisation des espèces fruitières et de recenser les espèces menacées.

D’autre part, un groupe de bénévoles y organise des journées pressage de fruits, pommes essentiellement, où chacun peut apporter ses propres fruits ou venir goûter et emporter un peu du délicieux nectar. On peut s’essayer à la conservation par pasteurisation, ou à la transformation du jus en vinaigre : ce sont encore des journées très conviviales et enrichissantes.

Aucun pesticide n’a été utilisé, les jeunes arbres ont dû lutter seuls, ou presque, contre les attaques de pucerons verts, pucerons lanigènes, chenilles, maladies cryptogamiques cloque, tavelure, moniliose…) : c’est l’occasion d’expérimenter des moyens de lutte biologique : les purins d’orties, de prêle, de rhubarbe etc… l’argile et la bouse vache, les auxiliaires, plantes protectrices…. Maintenant, les arbres s’étoffent, résistent, fleurissent et produisent de grandes quantités de fruits, certains végètent et c’est l’occasion de s’interroger, tenter des remèdes ….

Maintenant, cet endroit est devenu un lieu de pédagogie vivante en perpétuelle évolution ; au centre, la pergola entourée de framboisiers, groseilliers, cassis, raisins, mûres, herbes aromatiques permet de profiter pleinement de ce site reposant et doux aux sens.


Association nationale des CROQUEURS de pommes

Cité des Associations

Rue Jean-Pierre Melville

Boîte postale 80043

90001 BELFORT CEDEX

Téléphone du Secrétariat : 03 84 21 41 70

http://croqueurs-national.fr/


Association des Croqueurs de pommes JURA-BRESSE

Président : Mr Guillaume GEFFROY

Hameau de Panissière
71330   BOSJEAN

Tél : 03 85 74 78 56

 www.croqueursdepommes-jurabresse.fr